Recherche:

Historique de l’évolution du taux de change Euro/Dollar

La création d’une monnaie unique en Europe a été un projet de longue haleine, animé par l’envie des hauts dignitaires des différents pays européens de créer un espace compétitif, dynamique et créateur de croissance. La cohésion des politiques économiques, la facilité des échanges intracommunautaires, la création d’un marché unique et stable motivaient la mise en circulation de l’Euro dès le 1er janvier 1999. Face au dollar, jusqu’alors la monnaie exclusive régissant les échanges commerciaux internationaux, l’Euro devait donner le change dès sa mise en circulation, correspondant à 1,1665 dollars. Au lancement, l’Euro était déjà considéré comme une monnaie forte, certains même craignaient une baisse des exportations résultant d’une surévaluation de l’Euro. Contre tous pronostics, la fin de 1999 voit le cours de l’Euro chuter de plus de 15%, expliqué par un excédent commercial et une inflation faible en Europe et une croissance relative aux Etats-Unis. En 2000, on observe une chute de plus de 30% par rapport au cours de la 1ère journée de mise en circulation de l’Euro. Cette année-là, la monnaie atteint son record historique le plus bas le 26 octobre 2000 avec 0,8230 dollars. Durant les deux premières années, personne n’avait pu imaginer et expliquer un tel scénario de dépréciation. En 2001, L’Euro se réveille mais les attentats du 11 septembre font chuter le cours à nouveau. Avec la reprise de l’économie américaine l’année d’après et son basculement brutal entre un solde budgétaire positif en 2001 à un solde négatif en 2002 (-0,5%), la valeur de l’Euro gagne 16% . Depuis 2002, on assiste à une appréciation continue du taux de change Euro/Dollar due aux crédits subprimes, aux baisses successives des taux d’intérêt et à la baisse des flux de capitaux aux Etats-Unis et la croissance stagnante en Europe.

Tout d’abord, les variations du taux de change Euro/Dollar joue un rôle important sur les Balances Commerciales respectives. Toute baisse du taux de change d’une monnaie nationale favorise les exportations et défavorise les importations; et vice versa. Un gain de compétitivité permet d’améliorer le solde de son commerce extérieure jusqu’à créer de la croissance. Afin d’éviter toute tentation de protectionnisme, le système actuelle de changes flexibles équilibre les échanges commerciaux. Si la balance des transactions courantes est stable alors on assiste à un équilibre du taux de change. Depuis 2 ans, on remarque que la balance commerciale en Europe est à tendance excédentaire tandis que celle des Etats-Unis subit un important déficit. Il y a encore 3 mois, en avril 2009, les Etats-Unis enregistrait un déficit de 29,16 milliards de dollars (même si à cette époque les exportations américaines se sont resaisient et que le prix du pétrole a baissé), alors que l’Europe jouissait d’un fort excédent commercial de 2,7 milliards d’euros ( le plus fort depuis octobre 2007) grâce principalement aux exportations de produits manufacturés

Il existe aussi une conséquence relative à la relation taux de change et taux d’intérêt ainsi que sur la relation taux de change et inflation. Lorsque des écarts importants apparaissent durablement entre les taux d’intérêt relatifs à deux monnaies, des variations de taux de change vont se produire afin qu’un placement sans risque dans l’une des devises soit équivalent au placement sans risque dans l’autre devise. En augmentant les taux d’intérêt destinée à attirer l’épargne étrangère, on obtient une appréciation de la monnaie nationale. Ce processus sera de pair avec une montée de l’inflation car la crédibilité du pays en matière de stabilité de prix est faible en ces circonstances. Les Etats-Unis essayent en ce moment de baisser leurs taux d’intérêt afin d’attirer les Investissements Directs Etrangers et donc permet de faire varier le taux de change

Quant au pétrole, lorsque celui-ci est à la hausse, la valeur du dollar est à la baisse et vice versa, alors que l’euro suit la tendance du pétrole. Etant donné que le pétrole est payé en dollar, sa hausse augmente le nombre de dollar en circulation. Due à la crise actuelle et des mesures monétaires qui en découlent, un décalage dans la relation entre le Dollar e le pétrole devient de plus en plus important. Ainsi, le cours a un impact sur les tendances du Dollar et semble suivre son cours pour les années à venir.

Articles liés